Articles

Compter en japonais

Posted on

Comment compter en japonais, un petit résumé pratique pour les uns, un petit rappel pour les autres.

On retrouve sur ce tableau les kanjis (caractère d’origine chinoise) suivis de leur équivalent romaji (écriture occidentale). La prononciation est finalement assez similaire à celle du français mais il faut prendre en comptes certaines petites choses:

  • r – se prononce un peu comme un L en français mais plus fort, presque comme le r roulé.
  • sh – se prononce ch comme dans chat, chien
  • ch – se prononce « tch »
  • j – se prononce « dj »
  • certaines voyelles sont atténuées ichi, shichi, roku.

compter en japonais

 

 

 


Dans le Dojo…

Posted on

Si vous arrivez en retard à un cours, veuillez attendre assis jusqu’à ce que le professeur vous demande de vous joindre au cours. Puis, saluez.

° Le karaté commence et se clôture par le salut

° Le port d’un karatégi et de la ceinture sont obligatoire.



° Les ongles des mains et des pieds doivent être soignés.



° Les bijoux doivent être enlevés ou bien protégés afin de ne pas blesser un tiers.



° La ceinture doit être attachée correctement.



° Le pratiquant doit s’entraîner durement et se comporter dignement. 



° Les pratiquants doivent respecter les professeurs et les autres pratiquants

° Les pratiquants doivent montrer du respect vis-à-vis des grades supérieurs et les remercier des enseignements apportés. 



° Les pratiquants doivent éviter de jurer et d’être vulgaires.

° Aider les nouveaux à s’intégrer facilement dans le dojo.

° Sortir et ranger le matériel d’entrainement.

° Respecter le code d’honneur du Budoka.

Le professeur.

©.Mazet


Cours Uechi ryu et LSF

Posted on

Un cours dédié à la langue des signes dans le but d’accueillir les sourds et malentendants dans un cours de karaté, c’est donc l’occasion d’apprendre les bases de la LSF (Langue des Signes Francaise) dans un contexte d’entraînement au karaté.

Voici un petit extrait du cours à Allonne.

 


Tameshiwari Christophe

Posted on

Christophe éxecute la casse d’un bloc de parpaing. C’est aussi l’occasion de rappeller certaines choses. La « casse » nécessite une préparation longue et ne s’improvise pas !

Le 試し割り (tameshi-wari) sert à tester la qualité d’execution d’une technique de frappe ainsi que la qualité de concentration ( kimé ). Il témoigne du durcissement physique et psychologique ainsi que de la force et de la vitesse. Il mobilise le ki (l’energie) d’où un travail important sur la respiration. Contrairement à ce que certains disent, ce genre d’exercice n’a pas comme vocation de faire du spectacle, c’est avant-tout le franchissement d’un seuil dans la pratique du karateka.


Dojo kun

Posted on

Sakugawa Tode,un Maître d’Okinawa, est crédité comme étant le premier ayant créé un ensemble de principes qu’on doit suivre tout en étudiant le karaté. À cette époque, le code le plus célèbre était le code du Bushido que les Samouraïs japonais sont réputés avoir suivi. Cependant, la profondeur à laquelle ce code a réellement été suivi est incertain. Un homme de notre époque ne pourrait suivre à la lettre le code des Samouraïs sans éviter de graves ennuis … La forme du Dojo Kun peut varier d’un style à un autre style, d’un dojo à un autre , mais en général les sentiments et les idées de base concordent dans le plus grand respect. Sensei Higaonna (Goju-ryu) ,utilise le dojo kun où les cinq préceptes sont identiques mais pas présentés dans le même ordre qu’ a Okinawa par exemple. Une caractéristique de l’entraînement dans un dojo de karaté au Japon, qui n’est pas souvent rencontré en Occident, est la récitation du dojo kun à la fin de l’entraînement. C’est un ensemble de principes enseignés aux enfants et aux débutants. Réciter le dojo kun en choeur au dojo a plusieurs objectifs; il aide chaque personne à intégrer les idées et les concepts du karaté, il peut également aider à développer le sentiment d’appartenance à un groupe qui a des objectifs communs. C’est un retour au calme après une séance d’entraînement. Il apaise et calme l’esprit et peut aider l’individu à réfléchir pourquoi il passe par cet entraînement plusieurs fois par semaine.

Hitotsu Jinkaku Kansei Ni Tsutomuru Koto.Toujours faire preuve d’un bon caractère et d’une bonne attitude.

Hitotsu Makoto no Michi-mamoru Koto. Toujours faire preuve d’humilité et d’honnêteté.

Hitotsu Doryoki No Seishin-Yashinau Koto. Toujours faire preuve d’intensité et de persévérance.

Hitotsu Reigi-Omonzuru Koto. Toujours faire preuve de respect et de loyauté.

Hitotsu Kekki No Yu-Imashimuru Koto. Toujours éviter les situations violentes et les confrontations.