Vidéos

Uechi Kanei 1978

Posted on

Sur cette vidéo, Uechi Kanei enseigne à ses élèves le Hojo Undo, Jobi Undo et le kata Sen Sei Ryu . Shinjo Kiohide et Narihiro pratiquent le kata Sanshin et Sen Sei Ryu.


Kiyohide Shinjo 1985

Posted on

Une vieille vidéo montrant un entraînement de Shinjo dénichée sur internet par Florent, merci pour cette trouvaille !


Tameshiwari Christophe

Posted on

Christophe éxecute la casse d’un bloc de parpaing. C’est aussi l’occasion de rappeller certaines choses. La « casse » nécessite une préparation longue et ne s’improvise pas !

Le 試し割り (tameshi-wari) sert à tester la qualité d’execution d’une technique de frappe ainsi que la qualité de concentration ( kimé ). Il témoigne du durcissement physique et psychologique ainsi que de la force et de la vitesse. Il mobilise le ki (l’energie) d’où un travail important sur la respiration. Contrairement à ce que certains disent, ce genre d’exercice n’a pas comme vocation de faire du spectacle, c’est avant-tout le franchissement d’un seuil dans la pratique du karateka.


Kata Sanchin par maître Kiyohide Shinjo

Posted on

Le kata Sanchin est le premier des huit katas que comporte le style Uechi Ryu. Il fut établi par le Shomen, Kanbun Uechi, à la suite de son apprentissage avec le maître de boxe chinoise, Shu Shi Wa. C’est un kata fondamental, présenté ici par maître Kiyohide Shinjo, ceinture noire neuvième dan.


Kata Kanshiwa par maître Kiyohide Shinjo

Posted on

Le kata Kanshiwa est le deuxième kata enseignés aux pratiquants du sytle Uechi-Ryu. En France, les élèves l’apprennent en vue du passage de la ceinture orange. Ce kata fut créé par Kanei Uechi, le fils du Shomen, en 1954. Il combine les noms de Shu Shi Wa et Kanbun Uechi. C’est le seul kata où l’on rencontre des attaques avec les poings fermés en shoken (l’index est plié mais dépasse du poing pour obtenir une frappe plus pénétrante).
Le kata Kanshiwa est ici présenté par maître Kiyohide Shinjo.
Ci-dessous, une présentation du bunkaï, c’est-à-dire l’application du kata pour le combat.