Dojo kun

Posted on

Sakugawa Tode,un Maître d’Okinawa, est crédité comme étant le premier ayant créé un ensemble de principes qu’on doit suivre tout en étudiant le karaté. À cette époque, le code le plus célèbre était le code du Bushido que les Samouraïs japonais sont réputés avoir suivi. Cependant, la profondeur à laquelle ce code a réellement été suivi est incertain. Un homme de notre époque ne pourrait suivre à la lettre le code des Samouraïs sans éviter de graves ennuis … La forme du Dojo Kun peut varier d’un style à un autre style, d’un dojo à un autre , mais en général les sentiments et les idées de base concordent dans le plus grand respect. Sensei Higaonna (Goju-ryu) ,utilise le dojo kun où les cinq préceptes sont identiques mais pas présentés dans le même ordre qu’ a Okinawa par exemple. Une caractéristique de l’entraînement dans un dojo de karaté au Japon, qui n’est pas souvent rencontré en Occident, est la récitation du dojo kun à la fin de l’entraînement. C’est un ensemble de principes enseignés aux enfants et aux débutants. Réciter le dojo kun en choeur au dojo a plusieurs objectifs; il aide chaque personne à intégrer les idées et les concepts du karaté, il peut également aider à développer le sentiment d’appartenance à un groupe qui a des objectifs communs. C’est un retour au calme après une séance d’entraînement. Il apaise et calme l’esprit et peut aider l’individu à réfléchir pourquoi il passe par cet entraînement plusieurs fois par semaine.

Hitotsu Jinkaku Kansei Ni Tsutomuru Koto.Toujours faire preuve d’un bon caractère et d’une bonne attitude.

Hitotsu Makoto no Michi-mamoru Koto. Toujours faire preuve d’humilité et d’honnêteté.

Hitotsu Doryoki No Seishin-Yashinau Koto. Toujours faire preuve d’intensité et de persévérance.

Hitotsu Reigi-Omonzuru Koto. Toujours faire preuve de respect et de loyauté.

Hitotsu Kekki No Yu-Imashimuru Koto. Toujours éviter les situations violentes et les confrontations.